La présidentielle bat son plein et les candidats avaient jusque-là très peu parlé du handicap. Lundi 3 avril, près d’une centaine d’associations ont souhaité faire entendre la voix des handicapés de France